Un tour dans les villes de la vallée de l’Alcantara



Si vous venez avec nous pour découvrir le magnifique côté nord du mont Etna, vous ne pouvez pas manquer une visite dans l’un des pays qui vivent dans l’ombre de ce côté, presque toujours enneigé et beaucoup moins escarpé que les autres côtés du volcan. En fait, au pied de la partie nord de l’Etna, s’ouvre la vallée de la rivière Alcantara avec ses célèbres “gorges” – mais pas seulement elles. L’Alcantara vient des montagnes Nebrodi et coule comme un torrent vers la vallée. Près de Randazzo, elle reçoit les eaux de l’affluent Flascio et change de direction en entrant – avec un parcours beaucoup plus calme – dans la vallée sédimentaire qui se termine près de Giardini Naxos et Taormina. Près de Castiglione, la rivière pénètre dans les Gurne (petites piscines creusées dans la roche) qui se transformeront, à quelques kilomètres de distance, dans le canyon rocheux, ou «gorges», comme tout le monde le sait. Tout au long de cette route, vous trouverez plusieurs villages et villes et nous aimerions vous en présenter quelque uns, moins célèbres que Taormina, Giardini et Randazzo, mais tout aussi beaux.

Mojo Alcantara et Malvagna

Nous commençons l’exploration de la vallée en suivant le cours de la rivière Alcantara. Après avoir quitté Randazzo, elle se dirige tranquillement vers un territoire relativement plat en direction de Mojo Alcantara. Cette petite ville de 730 habitants a un passé glorieux qui remonte à 1602 et à la famille baronniale qui l’a fondée, tout autour du cratère du mont Mojo. Ce n’est pas un cratère latéral de l’Etna parce que il émerge indépendamment du sol argileux et n’est pas connecté au plus grand volcan. Il s’agit toutefois d’un volcan endormi, sur lequel poussent de beaux vergers. Mojo est en fait la capitale des pêches siciliennes et abrite la dernière grande foire rurale de l’est de l’île. Ne manquez pas de voire le magnifique crucifix en bois du 17e siècle conservé dans l’église principale, ici appelé “u Signuruzzu”. Près de Mojo se trouve le village de Malvagna, également d’origine féodale du 17e siècle. Les principaux monuments ici sont les fresques du couvent des frères mineurs, l’église principale et l’église de San Marco datant du 18e siècle. La réserve naturelle de Malabotta appartenant au territoire de Malvagna protège l’un des plus vieux bois siciliens restants.

Castiglione et ses Gurne

La rivière coule maintenant vers le promontoire depuis lequel Castiglione di Sicilia domine la vallée. Castiglione est une petite ville qui conserve une apparence médiévale malgré des origines anciennes remontant aux Romains et aux Arabes. Réuni autour de son magnifique château panoramique, elle offre plusieurs monuments intéressants: la tour de défense appelée U Cannizzu, les églises de la Madonna della Catena, les Saints Pierre et Paul et le petit et magnifique Sant’Antonio avec sa façade baroque en grès et lave, et aussi les vieilles églises de San Nicola – au bord de la rivière – témoignage medievale qui protège de précieux vestiges de fresques et l’église cubique de Santa Domenica.

Cette dernière est une ancienne église entièrement construite en pierre de lave, rappelant les lieux de culte byzantins mais qui remonte peut-être à la periode islamique (10e siècle). Ce n’est que récemment qu’elle a été récupéré après une longue période de négligence. Juste à côté de cette église, l’Alcantara commence à descendre par une série de “marches” et de piscines naturelles, les Gurne, qui l’introduisent entre les parois rocheuses du canyon le plus célèbre.

Motta Camastra, le village des gorges

Motta Camastra est une petite ville (moins de 1000 habitants) située entre la colline sur laquelle se dresse l’ancien village médiéval et la vallée où la ville la plus moderne s’est développée. Vous trouverez ici l’entrée du célèbre Parc Régional des Gorges de l’Alcantara que vous pourrez visiter grâce aux sentiers ou en descendant avec l’ascenseur qui passe dans le «ventre» du rocher jusqu’au fond, où se trouve le lit de la rivière. Les gorges sont aménagées pour accueillir les touristes grâce aux restaurants, des magasins, des points d’information et des centres de vente de souvenirs. Le monument le plus célèbre de Motta est son village, avec ses rues et ses places presque intactes du Moyen-Âge, et de toute évidence, la fierté de la ville réside dans ses délicieuses noix, produit principal de l’endroit.

Francavilla di Sicilia

Ville “d’eau”, Francavilla est traversée par trois rivières: l’Alcantara, le San Paolo et le torrent Zavianni. Ville d’origine grecque, elle vécut sa période de gloire après l’an 1000, quand, à la demande du comte Roger, fut construit un important monastère. Lieux d’intérêt: le couvent des pères capucins et son musée d’histoire rurale, l’Antiquarium et ses collections archéologiques, les villages de Schisina, c’est à dire des villages ruraux abandonnés des années 1930. Le conseil d’administration qui gère le Parc Régional des Gorges de l’Alcantara est situé à Francavilla. (photos de G.Musumeci)