Les touristes le demandent tout le temps. La population locale en est presque sûre. Etna et Stromboli doivent être connectés. Peut-être par un fil fin, souterrain et rouge lave! Il doit en être ainsi, parce que leurs explosions et éruptions sont souvent concomitantes. L’un appelle, l’autre répond. Comme un écho. Ce fait est assez drôle, mais la vraie chose est que ces volcans ne sont pas du tout connectés. Il n’y a pas de lien unique mais le fait qu’ils appartiennent tous deux à la rencontre des failles africaines et euro-asiatiques.

Etna et Stromboli, les plus actifs d’Europe

La Sicile a ce record de garder sur son territoire de nombreux phénomènes volcaniques. Le mont Etna et l’île de Stromboli sont les plus actifs de tous. Ce sont les volcans les plus actifs d’Europe. Puisqu’ils se trouvent à quelques kilomètres l’un de l’autre, la coïncidence de leur activité est continue. C’est pourquoi ils semblent étroitement liés.

L’Etna est un système volcanique qui produit toutes les manifestations – effusives, explosives, hawaïennes, stromboliennes … – presque en même temps. Il alterne de longues périodes d’activité modérée et de courtes éruptions spectaculaires. Stromboli explose en permanence (toutes les 15, 20 minutes environ) avec de petites fontaines de lave qui rarement – une fois par an – cèdent la place à des explosions plus puissantes et dangereuses.

Deux systèmes distincts

stromboli frLe fait est que l’Etna et le Stromboli, bien que nés de la même dynamique de faille, ont des systèmes distincts, à la fois pour charger le magma et le transformer. Les canaux magmatiques de l’île de Stromboli sont très longs. Ils s’enfoncent directement dans la croûte de l’assiette africaine. Donc le magma qui monte en eux est très chaud, presque liquide. Mais en réémergeant, il entre en contact avec des magmas plus froids … parfois avec de l’eau aussi. Cela produit de fortes explosions constantes.

Etna tire plutôt son propre magma des roches qui fondent dans l’affrontement entre les plaques africaines et euro-asiatiques. Le matériau arrive alors chaud et fluide en haut, souvent sans obstacles. Par conséquent, il a un aspect effusif. Parfois, la montée des gaz provoque des éruptions explosives ou l’élargissement de fractures pouvant provoquer des éruptions latérales. Il n’y a aucune preuve physique de connexion entre les deux systèmes éruptifs: c’est-à-dire qu’il n’y a pas de tunnels, de conduits magmatiques communs, de types communs de matériaux émis.

Les différences de culture populaire

Mais l’Etna et le Stromboli sont «différents» également dans la culture populaire sicilienne. Pensez simplement que l’Etna est une femme, car considérée comme une «mère» qui dorlote ses enfants et les secoue parfois. Etna est une “vieille dame” avec ses lunes de travers. Elle est également protectrice, nourrissant ses proches avec de l’eau, un sol fertile, de l’ombre et de la pluie.

Stromboli, en revanche, est considéré comme le mâle. Étant un cône, les habitants l’appellent “Iddu” (lui) et en tant que garçon rebelle, il est souvent capricieux, violent, étrange. Un adolescent sauvage et fou. Lui aussi offre un terrain fertile sur lequel l’homme peut s’installer. Mais tout comme il donne tout de la même manière, quand il le veut, il reprendra tout. Peut-être que cette différence de définition – Etna une femme, Stromboli un homme – crée la légende magique selon laquelle, finalement, il y a un lien entre les deux. Peut-être un lien amoureux. Mais trop intime pour sortir au monde.


Autore: Grazia Musumeci


Airport Transfers