Vacances d’été aux îles Egadi



Parmi nos excursions, vous aurez également la possibilité de passer une journée à Trapani et ses environs. La ville baroque, les piscines de sel, le temple de Ségeste, le parc archéologique de Mothia sont des merveilles qui vous inciteront sûrement à revenir. Et si vous revenez à Trapani, vous devrez consacrer au moins une visite à l’une des îles Egadi. Ou à toutes, si vous restez sept ou dix jours. Parce que l’été sur les îles Egadi est la meilleure occasion de redécouvrir des paradis presque intacts.

Les îles Egadi sont treize petites terres émergées au large des côtes entre Trapani et Marsala. Elles comprennent Favignana, Levanzo et Marettimo, les îles les plus peuplées et les plus vastes, ainsi que les petites îles Maraone, Formica, Galera, Galeotta, Preveto, Fariglione et les quatre îles plus petites de Stagnone (Grande, Scuola, Santa Maria, Mothia), le grand lagon de Marsala. Pour atteindre les îles, vous devez aller avec les hydroptères ou les ferries que départent de Trapani à une fréquence constante, toutes les heures ou toutes les demi-heures.

Favignana, reine incontestée

Favignana doit son nom à l’ancien nom latin du vent Sirocco, Favonius. C’est la plus grande de l’archipel, et abrite une fabrique de thon qui n’est plus utilisée et une prison à sécurité maximale encore active. La population vit de la pêche et du tourisme, bien qu’il y avait quelques années encore, l’agriculture – et la production d’origan en particulier – fût courante. Les monuments que vous verrez ici sont le Palazzo Florio, qui appartenait aux propriétaires de la fabrique de thon, la tonnara (fabrique de thon) elle-même – que abrite aujourd’hui un musée, les carrières de tuf romaines, les grottes de Cala Rossa. Et bien sûr les plages et une mer de rêve!

Levanzo et Marettimo

trapani egadi (2)Levanzo est petite mais a les plus belles couleurs que vous puissiez imaginer. Le calcaire blanc, avec lequel les maisons sont également construites, peint aussi le fond marin donnant à la mer cette teinte claire bleue. Cela contraste avec le vert éclatant du buisson et les couleurs rouge, bleu ou jaune des fenêtres et des panneaux du petit port.

À Levanzo se trouve la Grotta del Genovese, une grotte avec de rares expressions artistiques préhistoriques. Marettimo est l’île la plus à l’ouest. Terre de pêcheurs frontaliers, riche en champs de thym, elle abrite de magnifiques grottes karstiques situées à proximité de la mer. Une vraie fête pour ceux qui aiment la plongée aventureuse.

 

Les îles de Stagnone

Le Stagnone (grand étang) est le grand lagon qui ferme la mer au large de Marsala. À l’intérieur se trouvent les célèbres piscine de sel et les quatre petites îles protégées par la force de la mer, où de précieux vestiges archéologiques sont encore visibles aujourd’hui.

Isola Grande était celle où la population vivait autrefois et est formée de cinq rochers reliés par un chemin artificiel; Isola Scuola a accueilli une école de rhétorique à l’époque romaine, d’où son nom; Santa Maria est un rocher plat, royaume de la plus belle faune marine; Mothia, ou San Pantaleo, est le site des fouilles archéologiques qui ont permis de mettre au jour d’anciennes ruines phéniciennes et romaines.

 

Les autres îlots

Peu de choses à dire sur les autres terres, presque toutes inhabitées: Maraone n’est qu’un rocher et Galera, Galeotta et Fariglione ne sont également que des terres rocheuses habitées par des oiseaux. Sur l’îlot de Preveto se trouvait autrefois un couvent de prêtres, d’où son nom. Aujourd’hui, c’est l’endroit où le goéland argenté vit et est étudié. Sur Formica, qui abrite une réserve naturelle sur une grande partie de son territoire, il existe également une communauté de récupération pour les toxicomanes et une petite fabrique de thon.


L'auteur: Grazia Musumeci