En février, le territoire étnean brille de lumières et de couleurs grâce aux carnavals du Mardi Gras. Il y en a deux importants ici: Acireale et Misterbianco. Ils sont différents pour l’histoire et les caractéristiques, mais tous deux célèbrent les costumes et les masques d’une manière très artistique. Si vous êtes dans la région de Catane pendant la semaine du Carnaval, ne manquez pas l’un ou les deux spectacles. Ils sont aussi une autre façon de mieux comprendre les autres masques locaux: les masques de lave.

Le carnaval Etnean

 

Le carnaval d’Acireale est l’un des plus anciens de Sicile. Il dérive certainement de l’époque Romaine, bien qu’aujourd’hui il ressemble davantage à la tradition apportée par les Espagnols au 16ème siècle. La tradition Aragonaise se mêle à l’art local du papier mâché, créant de grands masques qui forment les chariots du Carnaval aujourd’hui. Les mouvements automatiques et les lumières LED informatisées en font tous de véritables chefs-d’œuvre.

Le carnaval de Misterbianco est devenu célèbre bien plus tard. Bien qu’il ait également des origines anciennes, il est revenu sous les projecteurs au milieu du 20ème siècle. Aujourd’hui, il est, avec mérite, l’un des plus beaux de Sicile. Ici, les masques font partie d’un déguisement (“les plus beaux costumes de Sicile”) et mettent en valeur une robe, un ensemble de formes ou de vêtements qui ressemblent à des chariots allégoriques. Ces costumes imitent les robes des écoles brésiliennes du samba.

Même la ville de Paternò a son propre carnaval historique, qui a cependant problèmes à s’imposer dans les temps modernes. Quoi qu’il en soit, il prévoit également la construction de magnifiques masques en papier mâché. À Paternò et à Acireale, des masques sont également créés avec les fleurs.

 

Masques de lave

 

masques etna2Le masque est l’âme du carnaval toujours, partout dans le monde. Mais ici, dans la région d’Etna, il semble dériver d’un art plus ancien lié à la superstition médiévale. Masques de lave. Ce que les Britanniques appellent “gargouilles” et n’apparaissent que dans les châteaux, en Sicile – et à Catane en particulier – sont placés sur les façades, sur les portes d’entrée, sous les toits ou les balcons.

Ils ont différentes fonctions: ils peuvent être des gouttières, des linteaux, des supports de balcon ou seulement des éléments décoratifs. Ce sont des masques sculptés dans la lave, aux expressions monstrueuses, aux traits effrayants. Dans le passé, ils étaient utilisés pour «éloigner le mal» ou seulement pour effrayer les voleurs et les ennemis. Dans la province de Catane, il n’est pas rare de trouver des masques même sur les églises ... dans ce mélange éternel de sacré et de profane.

 

L’art des masques sur l’Etna

 

L’art de créer des masques avec des matériaux volcaniques n’est pas rare au pied de l’Etna. L’artiste Barbaro Messina de Paternò reste célèbre dans le monde entier (avec des œuvres également exposées au Louvre). Mais vous pouvez également admirer des œuvres étonnantes à Zafferana Etnea, dans une terre apparemment abandonnée, parsemée de masques de lave et d’autres belles sculptures. Vous pouvez le voir le long de la route qui descend de l’Etna en direction de Catane, traversant la ville.

De nombreux touristes ont vu les sculpteurs à l’oeuvre même lors de leurs voyages au refuge Sapienza, où, autour des cônes éteints de Silvestri, il y a souvent deux artistes qualifiés qui créent des formes masques etna3dans la lave sous leurs yeux et les flashs de leurs caméras.

Mais le meilleur sculpteur de masques de lave reste lui, le volcan. Le mont Etna. Il suffit d’aller à Sciara del Follone, sur le côté nord de la montagne, pour trouver cette œuvre d’art incroyable qu’est Monte dei Morti (“le mont des morts”, photo sur le côté). Ce sont en fait d’anciennes formations de lave en corde qui, en se solidifiant, ont pris des formes qui rappellent des dizaines de cadavres empilés. Un chef-d’œuvre de la nature qui n’a pas d’égal.

(photos de Grazia Musumeci et – pour l’image du Monte dei Morti – sur le web, wikipedia)


Autore: Grazia Musumeci