10 raisons pour venir en Sicile



Une île enchantée, ignorée ou dénigrée depuis trop longtemps, la Sicile est une planète à part. Cette terre mêle habilement une beauté incomparable avec des défauts intolérables, la chaleur humaine et la générosité avec des incivilités. Un mélange qui la rend réelle, sinon il aurait semblé trop belle pour être vraie, trop distante.

La Sicile est le fatalisme, l’attente, la sensibilité poétique et les bras ouverts qui accueillent.
Les touristes le savent très bien et il ne serait pas nécessaire d’énumérer les raisons de choisir cette île comme destination de vacances. Mais nous voulons quand même vous en donner dix bonnes, si vous n’êtes jamais venu ici, ou si vous voulez juste revenir:
Etna
• le Baroque
• Les saints patrons
• Les plages
• Les merveilles souterraines
• Civilisations anciennes
• les villages de montagne
• les châteaux
• Granitas
• Arancini (ou arancine?)

Etna

Le plus haut volcan actif d’Europe – plus de 3 300 mètres – est une montagne fascinante. Entièrement incluse sur le territoire de la province de Catane, l’Etna propose des dizaines d’environnements différents, allant des bois de conifères aux bouleaux, des zones très urbanisées aux déserts de lave. Bien sûr, assister à l’une de ses nombreuses éruptions est un privilège qu’il faut saisir immédiatement et jamais oublier.

Le Baroque

La majeure partie de la Sicile a été détruite par un terrible tremblement de terre en 1693 qui a effacé des villes et des monuments. De ces ruines, l’île est revenue à la vie avec la beauté explosive du style Baroque qu’on retrouve partout dans les centres historiques.

Les itinéraires baroques les plus célèbres se trouvent à Noto, à Ragusa Ibla, à Modica, à Scicli, à Catane, à Acireale, dans certaines rues de Palerme, à Trapani. Des monuments tels que la mairie de Noto, la cathédrale San Giorgio à Ragusa, San Pietro à Modica, l’église San Giuseppe dei Teatini à Palerme, la cathédrale de Catane et San Sebastiano à Acireale seront à vous couper le souffle.

Les saints patrons

Les Siciliens célèbrent leurs saints avec des événements mêlant des siècles de paganisme et des ajouts très récents au christianisme. Chaque séjour dure au moins 24 heures et certaines offrent un tel spectacle que vous ne trouverez pas ailleurs. Les plus importants sont: St. Agata, à Catane, du 3 au 5 février; St Paul et St Sebastian à Palazzolo Acreide, respectivement les 29 juin et 10 août; St George à Ragusa Ibla, généralement fin mai ou début juin; St Sébastien à Acireale, 20 janvier; St Jean Baptiste à Aci Trezza avec la fantastique pantomime de “Pesce a Mare” le 24 juin. Les énumérer tous serait impossible, mais de nombreux sites Web proposent chaque mois un calendrier des événements organisés autour de l’île.

Les plages

Avec trois côtés entièrement recouverts de belles plages, à la fois rocheuses et sablonneuses, la Sicile n’a vraiment aucune limite pour ceux qui aiment la mer. Venir en Sicile pour les plages est vraiment la meilleure motivation. Laquelle est la plus belle?

Eh bien, vous déciderez, nous ne pouvons en énumérer que certaines  parmi lesquelles des plus spectaculaires: Isola Bella à Taormina, la baie de Naxos, Aci Trezza, Noto Marina, Marzamemi près de Pachino, Santa Croce Camerina à Ragusa. Plus: la Scala dei Turchi, Sciacca, la Riserva dello Zingaro, Cefalù, Milazzo et les plages des îles Éoliennes comme les sables noires de Stromboli, Salina et Vulcano.

Les merveilles souterraines

Île de tremblements de terre et d’éruptions, la Sicile cache dans son ventre un monde primitif qui émerge parfois des profondeurs du sol. Si vous avez la possibilité de le faire, visitez: le Qanat à Palerme, c’est-à-dire les anciens aqueducs arabes qui fonctionnent encore; l’hypogée de Catane, qui comprend l’amphithéâtre de la place Stesicoro; les mines de Caltanissetta et leurs histoires dramatiques; la magnifique cathédrale de sel sous Realmonte (Agrigente), les nombreuses grottes marines qui s’ouvrent le long des côtes.

Civilisations anciennes

Les Grecs, les Romains, les Byzantins, les Arabes mais aussi les populations qui vivaient beaucoup plus tôt ont laissé un patrimoine inestimable de villes, nécropoles et monuments en Sicile. Nous vous invitons à visiter la Vallée des Temples d’Agrigente, la ville de Morgantina (Enna), la nécropole de Pantalica, les temples de Ségeste et de Sélinonte, mais également les églises d’architecture arabe de Palerme.

Les villages de montagne

Il y a aussi une Sicile intérieure, loin de la mer et des côtes venteuses. Une Sicile paysanne fermée, ancienne, toujours liée aux légendes et traditions médiévales. Vous le trouvez en partie dans les deux villes d’Enna et de Calascibetta, mais encore plus dans des villages d’une rare beauté, tels que Le Petralie, Agira, Salemi, Sperlinga, Nicosie, Mussomeli, Racalmuto, Gangi, Pietraperzia.

Les chateaux

Un itinéraire touristique bien défini vous mènera à la découverte des châteaux de la Sicile. Il y en a tellement, nous n’en énumérons que quelques-uns: Sperlinga, Naro, Racalmuto, Pietrarossa, Mussomeli, Aci Castello, Château Ursino de Catane, la Tour de Paternò, le Château de Milazzo, le Château de Carini.

La granite

Les granite siciliennes n’ont rien à voir avec celles que vous avez pu goûter ailleurs. Oubliez la glace pilée remplie de sirop, mais imaginez une crème glacée molle et enveloppante beaucoup moins grasse qu’une vraie crème glacée. La granite sicilienne provient du traitement de la neige et non de la glace. Comme la neige elle-même, elle reste douce et délicate en bouche et se mélange aux saveurs que vous y mettez. Les meilleurs choix sont les amandes colorées avec un peu de café ou de citron et de mûre.

Les arancini … ou arancine

Pour les habitants de Catane, il s’agit de ARANCINO, mot masculin sicilien désignant le fruit de l’oranger (arancio). Pour les cousins ​​de Palerme, il s’agit plutôt d’une femme ARANCINA, car le fruit doit être nommé à l’italienne (arancia). Le débat est ouvert depuis des siècles, il n’a pas encore été résolu, mais peu importe: la boule de riz fourrée à la viande et à la sauce, aux champignons, aux épinards ou à la tomate, puis panée et frite ressemble quand même à une orange, et reste un aliment délicieux indescriptible à manger.


L'auteur: Grazia Musumeci